Les Henry, imprimeurs à Valenciennes au XVIIIe siècle

  • Frédéric Barbier

Résumé

L’histoire du livre dans le Nord de la France au XVIIIème siècle reste très largement à écrire, n’ayant été que partiellement exploré par Lepreux, et les bibliographies rétrospectives de Lille et de Cambrai. Une étude semblable apporterait beaucoup à notre connaissance globale de l’économie du livre dans la France des lumières ; soumise à une réglementation très rigide et à une surveillance très lourde, l’imprimerie et la librairie provinciale sont en crise durant la majeure partie du XVIIIème siècle : or, entre les deux enquêtes de 1701 et de 1764, le Nord se révèle la région où le nombre des presses augmente le plus, dans un contexte général de crise ou de progression très relative. Lille passe ainsi de 9 imprimeries et 12 presses typographiques en 1701 à 6 imprimeries et 25 presses en 1764 ; dans le même temps, les presses douaisiennes quadruplent, ce que l’on doit essentiellement à la présence de l’Université et des administrations royales. Arras, Dunkerque et Saint-Omer connaissent, toujours dans la généralité de Lille, des progressions moindres. Dans la généralité de Valenciennes, le siège archiépiscopal de Cambrai est, en 1764 le centre le plus important, avec quatre presses, suivi par Valenciennes (trois presses) et Maubeuge (deux presses).

Publiée
2016-04-30