Une grande tragédienne sous l’Empire- Joséphine Duchesnois (1777-1835)

  • Yvette Marécaille-Stievenard Cercle Archéologique et Historique de Valenciennes

Résumé

Il est « onze heures du midi » au clocher de l’église de Saint-Saulve située à une demi-lieu de Valenciennes quand le cinq juin 1777 Catherine Joseph Rafin ouvre les yeux au printemps qui fleurit les champs, les vergers et les bois. Fille légitime de Jean-Jacques, garçon marchand de chevaux et de Françoise Milot, elle est baptisée le même jour ayant pour parrain Joseph Dorchies et pour marraine Catherine Joseph Delmart. Le nom orthographié Rafuin dans l’acte paroissial, est signé et rectifié Rafin par le père.

Publiée
2016-04-30