Faux-monnayeurs et « justice du chaudron » à Valenciennes (1438)

  • Jean-Marie Cauchies Cercle d'Histoire et d'Archéologie de Saint-Ghislain

Résumé

Le 27 mai 1438 à Anzin-lez-Valenciennes, au lieu-dit « La justice », où se déroulent les exécutions capitales, est bouilli publiquement un dénommé Jean Hasart, de « wasmez emprés Briffueil » ; pourquoi un châtiment aussi horrible est-il appliqué à cet étranger à la ville ? « Pour avoir fait fausse monnoie », délit d’ailleurs reconnu par son auteur. Le Compte de la prévôté – le Comte de Valenciennes de 1437-38, qui mentionne cet événement et la date avec précision, renvoie pour le détail des frais occasionnés par l’exécution à un « rolle » (c’est à dire « rouleau » plus généralement document, acte) en parchemin, portant les sceaux de Jean Rasoir, receveur général du comté de Hainaut, et de Guillaume du Gardin, maître général des monnaies du Duc de Bourgogne. Or, cette pièce est encore conservée aujourd’hui parmi d’autres « acquis » relatifs à la Prévôté-Le-Comte de Valenciennes, l’un des principaux offices de justice en Hainaut.

Publiée
2016-04-30