L’enseignement primaire à Valenciennes de la loi Falloux (1850) aux laïcisations (1891)

  • Pierre Pierrard Institut catholique de Paris

Résumé

Lorsqu’éclate la Révolution de février 1848, l’enseignement primaire se présente comme suit à Valenciennes : les garçons fréquentent soit l’école mutuelle, dite laïque, soit l’école tenue par les frères des écoles chrétiennes, dits frères « quat’bras » ; la première, créée en 1817, rétablie en 1829, installée depuis 1831 aux Chartreux, est communale depuis 1830 ; la seconde, créée en 1824, installée en 1836 impasse des Cardinaux (rue de Famars), est redevenue communale en 1840. Une seule école communale de filles : celle que fonda en 1832, place Saint-Jacques, la veuve Muller, qui pratique aussi l’enseignement mutuel.

Publiée
2016-04-30