La contrefaçon belge d’ouvrages romantiques français

  • René Chevanne Commission Historique du Nord

Résumé

Sujet qui évoque :

―d’une part, une idée de fraude et de clandestinité, de frontière toute proche, perméable aux idées mais surveillée et difficile à franchir pour le livre contrefait ;

―d’autre part, une querelle vive et passagère, née voici plus d’un siècle, de chaque côté de cette frontière.

Sujet connu, certes, et trop bien traité par d’éminents spécialistes belges, tels que Herman Dopp, Paul Van der Perre, pour que je fasse autre chose que de les suivre.

Publiée
2016-04-30