La fondation et les fondateurs du Cercle archéologique et historique de Valenciennes en 1926

  • Dominique Elien Cercle Archéologique et Historique de Valenciennes et de son arrondissement

Résumé

C’est majoritairement un groupe de Valenciennois implantés de longue date par leur famille dans le terreau social de la vieille métropole scaldienne qui décidèrent de créer de toutes pièces une société nouvelle. Le groupe appartient à diverses composantes   des élites locales, même s’ils ne semblent pas appartenir aux milieux les mieux possessionnés de la ville. Les avocats jouèrent un rôle moteur dans la création du groupement aux côtés d’un pharmacien, d’un négociant en toilettes et d’un professeur de classes primaires supérieures. Idéologiquement, même s’il y a des exceptions comme le professeur Legros, ils relèvent du réseau des « catholiques sociaux » et même des hommes d’œuvres, encore si nombreux dans les villes du Nord de cette époque, réunis de longue date par des liens amicaux et rassemblés autour de Maître Bauchond. Ils se désespéraient de ne pouvoir réveiller la vieille Société d’agriculture, Sciences et arts dont ils avaient fait partie. Maître Bauchond est la figure de proue du groupe ; il exerce une sorte de magistère intellectuel et moral sur les fondateurs. Comme le premier volume de cet ouvrage est occupé par le journal de guerre de l’intéressé, ce tome XIV trouve un lien supplémentaire assurant l’unité de la publication. Même si les approches théoriques et problématisées ne sont pas à se yeux primordiales, Dominique Elien propose une approche historique en fin de compte assez nouvelle à partir d’une enquête généalogique très serrée. L’histoire des familles et l’histoire socioculturelle s’entrecroisent pour comprendre cette genèse de la société savante.

Biographie de l'auteur

Dominique Elien, Cercle Archéologique et Historique de Valenciennes et de son arrondissement

Cadre bancaire retraité

Membre du CAHV

Publiée
2018-03-24