Milon de Saint Amand, un moine historien du IXe siècle

  • Charles Mériaux Université de Lille
Mots-clés: Saint-Amand-les-eaux, Elnone, Milon de Saint Amand, Moine, IXe siècle, Renaissance carolingienne

Résumé

Mériaux débute sa conférence en précisant ce que furent les origines du monastère de Saint Amand : il a été fondé au VII◦ siècle, par le moine aquitain Amand. A l’origine, le monastère s’appelait “ Elnone ” (du nom du petit ruisseau qui coule à cet endroit). Le monastère est une dotation du roi Dagobert vers 640. La région est alors située entre deux royaumes : la Neustrie de Dagobert et l’Austrasie. Il était donc de grande importance stratégique d’installer dans cette région des gens fidèles et proches du roi. De plus, Tournai, au 7◦ siècle n’a pas d’évêque. Il faut donc non seulement créer une autorité ecclésiastique dans le diocèse de Tournai, mais aussi remplir un “ vide politique ” en affermissant la présence du roi.

Biographie de l'auteur

Charles Mériaux, Université de Lille

Institut Universitaire de France

Références

Mériaux, Charles 2016 Hagiographie et histoire à Saint- Amand : la collection de Milon († 872)
Sot, M. (Ed.), Rerum gestarum scriptor. Histoire et historiographie au Moyen Âge. Presses de l’Université Paris-Sorbonne. volume 58 of Cultures et civilisations médiévales 87–98

Mériaux, Charles 2016 Milon de Saint-Amand, un moine historien au IXe siècle
Mémoires du Cercle Archéologique et Historique de Valenciennes 12 51–66
Publiée
2017-11-06
Rubrique
Articles