Etonnante comtesse Richilde !

  • Christine Yackx

Résumé

Le nom de Flandre apparaît pour la première fois dans le manuscrit de saint Ouen qui raconte la vie de saint Eloi. Le traité de Verdun en 843 comprend la Flandre (désignée alors sous le nom de Courtraisis) dans le royaume de France. En 863 elle fut érigée en comté. A l’est et au sud la Flandre française était limitée par le Hainaut français et le Cambrésis (chef-lieu Lille). Le Hainaut a tiré son nom d’un affluent de l’Escaut, la Haine. Le Hainaut comprenait à peu près le territoire occupé par les Nerviens. Le partage fait entre les fils de Louis le Débonnaire en 843 attribua le Hainaut à Lothaire. En 870, par le traité de Mer- sen, il revint au roi de France. Les rois de France firent administrer le Hainaut par des comtes bénéficiaires (nommés) jusqu’en 925, puis il devint province indépendante gouvernée par des comtes héréditaires sous la souveraineté de l’Empire. Il n’est fait mention du Hainaut qu’à partir du VIIe siècle. Son territoire presqu’entièrement couvert de forêts fut longtemps désigné sous le nom de Forêt char- bonnière (la forêt de Mormal est un reste de cette vaste étendue de bois, réduite peu à peu par suite du défrichement). Son nom disparut avant le XVe siècle.

Publiée
2018-01-20
Rubrique
Articles