Les Malabars

  • Bernard Debrabant Cercle Archéologique et Historique de Valenciennes

Résumé

C’est une curiosité de la ville du Quesnoy qui fait partie des créations intéressantes mais éphémères et pourtant disparaissent assez vite de la mémoire collective. C’est ce qui s’est passé pour une société qui a existé au Quesnoy sous Louis-Philippe, existence courte vite oubliée. Il s’agit des Malabars. La société philanthropique des Malabars est créée en 1840, c’est-à-dire au moment où les Incas font leur dernière grande manifestation après leur création en 1826. La société en question interrompt ses activités en 1845, 5 marches triomphales avaient été faites. La première en 1840, le 1e mars 1840, la ville du Quesnoy voit se répandre dans les rues une bande de joyeux drilles costumés, chantant et dansant et démontrant bruyamment que “ Carnaval n’était pas mort ”. C’était la première sortie d’une société carnavalesque locale qui venait de se constituer pour le soulagement des pauvres, et qui avait pris le nom curieux de Malabar. Malabar, l’appellation prête à sourire, ce n’était pas une confiserie, s’agissait-il de costauds aux épaules larges qui cherchaient à imposer leur loi dans une ville habituellement paisible ?

Publiée
2017-11-05
Rubrique
Articles