L’impossible survie : la clandestinité protestante à Valenciennes au début du XVIIe siècle

  • Y. Junot

Résumé

L'expérience protestante dans les villes des anciens Pays-Bas espagnoles aux XVIe siècle n'a pas été durable. Dès les années 1540, des noyaux anabaptistes puis calvinistes se sont développés dans une clandestinité rendue nécessaire par la sévérité de la législation impériale contre les « Hérétiques » et par des vagues périodique de répression. Le début des années 1560 a marqué un tournant, avec l'irruption des calvinistes dans l'espace publique et une tension croissante avec les autorités centrale représentant le roi Philippe II d'Espagne, prélude de la révolte ouverte de 1566 et de l'iconoclasme qui s'est déchainé dans de nombreuses villes des Pays-Bas (dont Valenciennes le 24 aout). Passées la sanglante répression de cet épisode et les tentatives sporadiques et infructueuse d'obtenir des concessions religieuses dans un climat de guerre civile, la réconciliation s'opère en 1579 entre les provinces méridionales des anciens Pays-Bas et le roi Philippe II : l'Union d'Arras établit habilement la pacification autour de la fidélité reconnue au roi d'Espagne, et de la seule foi Catholique.

Publiée
2016-04-30